x   retour a la liste complete         x   revenir à ma recherche

Dernière mise à jour : 24/11/2014

Survival International France | créé en 1978

Droits humains
domain

Zone(s) d'intervention

FRANCE

AMERIQUE : Argentine, Brésil, Canada, Colombie, Guyane française, Paraguay, Pérou

AFRIQUE : Botswana, Kenya, Éthiopie

ASIE : Bangladesh, Inde, Malaisie

OCEANIE : Australie, Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée

 

Coordonnées

18 rue Ernest et Henri Rousselle
75013 PARIS

http://www.survivalfra
nce.org/

01 42 41 47 62

info@survivalfrance.or
g

statut legal

Association Loi 1901
Capacité d'émission de reçus fiscaux
Habilitation à recevoir des legs
Reconnue d'utilité publique

Type(s) d'action :
Autre (Campagnes d’opinion, plaidoyer, éducation et sensibilisation)

objet

Défense des droits des peuples indigènes.

description de la mission de l'organisme

Survival est la seule organisation mondiale soutenant les peuples indigènes par des campagnes d'opinion. Elle fut fondée en 1969 à la suite d'un article de Norman Lewis, dans le journal britannique Sunday Times dénonçant les massacres, le vol des terres et le génocide des Indiens d’Amazonie brésilienne. Tout comme beaucoup d'atrocités contemporaines, l'oppression raciste des Indiens du Brésil était accomplie au nom de la « croissance économique ».

Aujourd'hui Survival a des sympathisants dans 82 pays. L'organisation agit en faveur des droits des peuples indigènes dans trois domaines complémentaires : les campagnes d’opinion, l'éducation et le plaidoyer. Elle offre aussi aux peuples indigènes une tribune pour s'adresser au monde. Elle travaille en liaison étroite avec les organisations indigènes locales et se concentre sur les peuples récemment entrés en contact avec le monde extérieur, qui sont les plus vulnérables.

Survival estime que l'opinion publique est la force la plus efficace pour faire changer les comportements. Son pouvoir rend de plus en plus difficile, et finalement impossible, aux gouvernements et aux grandes compagnies de mettre en œuvre les projets qui oppriment et spolient les peuples indigènes.

principales missions

Convention 169, France

Survival appelle le gouvernement français à ratifier la Convention 169 de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), seul instrument juridique international contraignant relatif aux peuples indigènes et tribaux; elle reconnaît notamment leurs droits collectifs à la terre et leur droit à l’autodétermination. Jusqu’à présent, vingt pays l’ont ratifiée. Selon un récent rapport de la Ligue des droits de l’homme, « En refusant d’inscrire les droits des peuples indigènes au rang de ses principes constitutionnels, la France maintient ces peuples [des collectivités territoriales françaises d’Outre-Mer ] dans une véritable impasse sociale, économique et culturelle » et « continue à éluder toute la question de [leurs] droits fondamentaux indispensables à leur survie ».

Peuples isolés

En Amazonie Brésilienne, au Pérou, au Paraguay, en Inde dans les îles Andaman, en Papouasie… plus d’une centaine de peuples ont décidé de s’isoler du monde extérieur. Ils sont les plus vulnérables de la planète, souvent exposés à l’invasion de leur terre, aux maladies et aux massacres. Au Paraguay par exemple, Survival fait pression sur le gouvernement pour qu'il expulse les éleveurs de bétail qui occupent le territoire des Indiens isolés ayoreo-totobiegosode, forcés à fuir les bulldozers qui détruisent leurs forêts. Si leur territoire continue d'être détruit, les Ayoreo-Totobiegosode ne survivront pas.

Bushmen, Botswana

Survival mène depuis plusieurs années une campagne de soutien aux Bushmen de la Réserve du Kalahari central, victimes de la politique inique du gouvernement botswanais à leur égard. Suite à leur expulsion de leur territoire ancestral, une action en justice intentée par les Bushmen avec l'appui de Survival a abouti en 2006 à une décision favorable, reconnaissant leur droit constitutionnel à vivre sur leur terre ancestrale. Néanmoins, Survival maintient sa pression sur le gouvernement botswanais qui continue de persécuter les Bushmen en s'opposant à leur retour dans la réserve dans des conditions viables

total général annuel
des ressources

307.2 K€

leur message

Depuis plus de 40 ans, Survival aide les peuples indigènes à défendre leur vie, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir. En effet, l'exploitation intensive des ressources de la planète menace chaque jour d'avantage les peuples indigènes. Cependant avec le soutien de l'opinion publique, leur voix peut être entendue. Pour préserver son indépendance Survival n’accepte aucun financement gouvernemental. L’efficacité de son action dépend exclusivement du soutien et de la générosité de ses membres et donateurs.

 
 

reseaux, collectifs et federations

 

Section nationale de Survival International, mouvement international de défense des peuples indigènes

effectifs

effectifs rémunérés : 4
effectifs bénévoles : 50

AU SIEGE
4 salariés permanents*
4 salariés en CDI*
50 bénévoles*
Moyenne des 5 plus haut salaires (brut annuel)* : 30940.0 K€

* : base équivalent temps plein : même exercice de référence que le budget global

gestion des ressources humaines

- Plan de formation des salariés
- Plan de formation des bénévoles

- Pas d'emploi de personnes en difficultés ou handicapées

transparence, contrôle et ethique

ACTION INTERNE
5000 adhérents
24 administrateurs
3 conseils d'administrations par an

L'organisme communique auprès du grand public :
- un rapport d'activité annuel
- un rapport financier annuel
- un ou plusieurs document(s) expliquant sa politique, son action et ses résultats

L'organisme possède :
- une charte de déontologie, Internationale
- une structure spécifique de contrôle interne de gestion (audit interne des procédures et achats)
- un contrôle interne de la gouvernance d'association

ACTION EXTERNE
- Présence d'un commissaire aux comptes

- Certifié ou audité par :

developpement durable

 

Actions concrètes en matière de protection de l'environnement :

- Au siège :

opérations de recyclage (mobilier, consommables etc.)

- Sur le terrain :

La préservation de l’environnement est un facteur clé de la protection des peuples indigènes qui sont eux-mêmes représentatifs à bien des égards de modèles de sociétés durables. Les terres occupées traditionnellement par les peuples indigènes depuis des millénaires sont celles qui aujourd’hui restent dotées de la plus grande biodiversité. Or les territoires traditionnels des peuples indigènes sont de plus en plus l’objet de convoitise de compagnies d’exploitation de ressources naturelles donnant lieu à de gigantesques projets souvent destructeurs (mines, barrages etc.).

Pérennité de l’action sur le terrain

Survival travaille en étroite collaboration avec les associations locales constituées par et pour les peuples indigènes dans le but de faire reconnaître et garantir, par les gouvernements, leurs droits fondamentaux (notamment territoriaux). Au fil des campagnes Survival a contribué à mettre en place des instruments juridiques (Déclaration des Nations-Unies, Convention 169 de l’OIT) et à faire changer des Constitutions, notamment dans plusieurs pays latino-américains.

 

toutes les informations présentées sur cette page ont été enregistrées par l'organisme sur base déclarative